jeudi 21 juin
 Ok
Recherche avancée

Plan Local d'Urbanisme

Caudan Infos

Toutes les publications




Ville de Caudan, le site officiel

23-05-18

Dispositif Participation citoyenne pour lutter contre l’insécurité





Participation citoyenne

Le capitaine Richard, commandant de la communauté de brigades de Pont-Scorff et Plouay et le major Mestric, commandant de la brigade territoriale de la Gendarmerie Nationale de Pont-Scorff, ont présenté au public le dispositif « participation citoyenne » visant à sensibiliser les habitants en les associant à la protection de leur quartier, notamment dans le cadre de la lutte contre les cambriolages. « La connaissance de son territoire, et des phénomènes de délinquance susceptibles de s'y produire  permet de développer un nouveau mode d'information, grâce à des référents de quartiers, intermédiaires entre les habitants du quartier et les forces de l'ordre », explique le capitaine.

 

Le dispositif doit être approuvé par le conseil municipal sur sa mise en place. « Le protocole sera établi entre la Gendarmerie, le maire, le colonel commandant de la gendarmerie du Morbihan et le préfet », ajoute le commandant de brigade.

 

La sélection des lieux où il sera possible d'instaurer ce dispositif sera à définir. « Le commandant de gendarmerie recevra les résidents intéressés. Il évaluera leur motivation, leur intérêt et pourra identifier un ou plusieurs référents ».

 

La gendarmerie analysera la faisabilité du placement d'un quartier en participation citoyenne. Le maire fera ensuite le point de situation global sur l'intérêt du placement de certains quartiers, au besoin en recevant les résidents référents. Une signalétique sera apposée à l'entrée de la ville.

 

Pluneret, Auray et Brec’h sont déjà sous le dispositif de participation citoyenne.

 

La commune de Guidel adhère d’ores-et-déjà à ce dispositif dans le pays de Lorient (zone Gendarmerie).

 

La fonction de référent de quartier s’inscrit uniquement dans le cadre d’un signalement à la Gendarmerie d’un comportement potentiellement suspect. Les faits ou tentatives de cambriolage, de dégradations volontaires sont les seuls concernés. Le référent n’est en aucune façon autorisé à intervenir à la place des forces de l’ordre. Les personnes intéressées par la fonction de référent de quartier peuvent se faire connaître à la mairie auprès du service de la police municipale.

Flyer Participation citoyenne

 








Retour